Appareils auditifs

Tout savoir sur les solutions auditives proposées par Mâcon Audition

NAVIGUER DANS LA PAGE


LES DIFFÉRENTS TYPES D’AIDES AUDITIVES


© Signia

CONTOUR D’OREILLE

Le contour d’oreille est le type d’audioprothèse le plus important en ce qui concerne la taille. L’appareil auditif en lui-même est posé sur le pavillon de l’oreille.

Lire la suite

Par le biais d’un tube, il est relié à un embout sur mesure placé dans le conduit auditif externe. Les contours d’oreille sont essentiellement dédiés aux surdités importantes (sévères à profondes) qui nécessitent de la puissance. Ils permettent également une manipulation plus aisée pour les personnes ayant une dextérité réduite ou des problèmes visuels. Le contour d’oreille peut être à pile ou rechargeable.

© Bernafon

MINI-CONTOUR

Le mini-contour est un appareil auditif que l’on place derrière l’oreille et dont l’écouteur est dans le conduit auditif externe. L’embout peut être standard ou sur mesure.

Lire la suite

Les mini-contours sont préconisés pour les pertes auditives légères à sévères. Ils ont l’avantage d’être très petits et beaucoup plus faciles à supporter d’un point de vue physique, esthétique et acoustique. Les mini-contours peuvent être rechargeables ou à piles.

© Oticon

INTRA-AURICULAIRE

L’intra-auriculaire est l’aide auditive la plus petite et la plus discrète. Elle est particulièrement recommandée pour les personnes qui ont une vie active…

Lire la suite

…travaillent ou ont besoin d’une discrétion optimale. L’intra-auriculaire permet de combler les baisses d’audition légères à moyennes. Il nécessite une prise d’empreinte de l’oreille pour être fabriqué sur mesure. L’appareil est complémentaire au conduit auditif, ce qui lui apporte un meilleur confort et une meilleure efficacité. Les intra-auriculaires fonctionnement uniquement avec des piles.

Notre conseil

De manière générale, nous préconisons les audioprothèses avec un système rechargeable. Cela évite la manipulation de l’appareil pour l’allumer et l’éteindre, et bien évidemment, il n’est plus nécessaire de changer les piles quand elles sont usagées.

LES MARQUES D’APPAREILS AUDITIFS

Le fait d’être audioprothésiste indépendant nous permet de travailler avec toutes les marques, par exemple : Phonak, Signia, Oticon, Bernafon, Unitron, Widex, Starkey, etc. Cela laisse place à la liberté de choisir et de trouver l’aide auditive qui convient le plus aux besoins du patient. Cela me permet également de nous adapter à l’évolution du marché et à l’apparition de nouvelles technologies.

Marque d'appareils auditifs Bernafon chez Mâcon Audition
Appareils auditifs Beltone chez Mâcon Audition à Charnay-lès-Mâcon
La marque auditive Signia est à retrouver chez votre professionnel auditif Mâcon Audition
Retrouvez la marque Unitron chez Mâcon Audition
La marque auditive Widex est à retrouver dans votre magasin de Mâcon Audition
Retrouvez la marque Rexton chez Mâcon Audition à Charnay-lès-Mâcon
TOUTES LES MARQUES
La marque Starkey est à retrouver dans votre boutique auditive à Charnay-lès-Mâcon
La marque auditive Phonak est à retrouver chez Mâcon Audition
La marque auditive oticon est à retrouver chez Mâcon Audition
Les appareils auditifs de la marque Hansaton vous donnent rendez-vous à Charnay-lès-Mâcon
Retrouvez la marque auditive Resound chez Mâcon Audition
Les appareils auditifs Newson sont à essayer chez votre professionnel Mâcon Audition

DÉCOUVREZ LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES AUDIOPROTHÈSES
Quel est le premier appareillage d’un patient qui vous vient à l’esprit ?

Le patient était une personne avec une perte auditive conséquente. Il faut savoir que nos résultats dépendent malheureusement de la perte auditive du patient. Cette personne avait attendu trop longtemps avant de se faire appareiller. Son système auditif était dégradé, il allait être extrêmement difficile de lui réapprendre à entendre. Elle n’entendait plus, était isolée socialement, ne participait plus aux conversations avec sa famille ou ses amis. Le patient était également réfractaire à l’idée de se faire appareiller, car il avait l’image du vieil appareil auditif, gros et qui ne fonctionnait pas.

J’ai équipé ce patient avec deux mini-contours d’oreille. Au cours des essais, nous avons constaté une évolution très positive à la fois d’un point de vue auditif (il comprenait mieux) et d’un point de vue comportemental (il était davantage sociable, que ce soit dans un environnement calme ou bruyant).

C’était donc une réussite, elle entendait mieux. Mais une réussite limitée, car l’ancienneté de la surdité était trop importante pour une rééducation auditive totale. Cette personne m’a confié regretter de ne pas être venue plus tôt, elle n’avait pas conscience que le niveau de perte auditive n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Il faut également comprendre que, au fil du temps, le cerveau s’habitue à entendre les sons d’une certaine manière, et cela conditionne particulièrement la rééducation.

Comment se passe la prise en charge d’un équipement auditif dans votre centre ?

L’accompagnement est assuré par mon assistante en audioprothèse (Mme Marguin) et moi-même. Mme Marguin est formée pour guider les patients dans leurs démarches auprès des différents organismes : prise de contact avec la sécurité sociale, les mutuelles et les centres d’aides pour financer les prothèses auditives. Mme Marguin est également là pour expliquer comment entretenir un appareillage auditif, mais aussi pour réaliser les petites réparations.

Quelle(s) innovation(s) souhaiteriez-vous voir naître pour les appareils auditifs ?

Aujourd’hui, il existe déjà des appareils auditifs permettant d’entendre la télévision, le téléphone portable ou le téléphone fixe directement dans les aides auditives, mais ces technologies de plus en plus connectées sont en pleine évolution !

Il est également important de parler de prévention. Il s’agit de la mise en place de protections, par exemple, anti-eau, antibruit, aussi bien pour les personnes ayant une activité sportive, culturelle (chasse, ball-trap, concert, musicien, etc.) ou pour les personnes qui travaillent dans un milieu bruyant.

DÉCOUVREZ LES DERNIÈRES TECHNOLOGIES DE VOS APPAREILS

BRUNO SZCZESNY
VOTRE SPÉCIALISTE DE L’AUDITION

Bruno Szczesny, audioprothésiste diplômé chez Mâcon Audition à Charnay-lès-Mâcon
Pourquoi êtes-vous devenu audioprothésiste ?

Ce qui m’a donné envie de devenir audioprothésiste, c’est tout simplement l’aspect paramédical, le fait de rendre service, mais aussi la thématique du soin des oreilles. L’important pour moi dans ce métier est le rôle déterminant que nous avons : permettre d’améliorer le quotidien d’une personne, et constater l’impact positif de ce changement grâce à un appareillage auditif.

J’aime également le fait d’assurer le suivi, le contact et la prise en charge de la personne, ce sont des choses très importantes pour moi. La confiance qui s’installe entre le patient et le corps médical est la clé de voûte de mon métier.

L’APPAREILLAGE ET LE SUIVI

Le choix de l'aide auditive

Après son rendez-vous chez le médecin ORL, le patient doté d’une prescription médicale prend rendez-vous dans un centre auditif comme Mâcon Audition. L’expert de l’audition détermine les caractéristiques acoustiques et anatomiques de l’oreille de la personne. Ensuite, l’audioprothésiste guide et accompagne le patient dans le choix de l’aide auditive qui pourrait lui correspondre au mieux en fonction de son environnement sonore et de son profil.


L'adaptation et le réglage des appareils

Lors du second rendez-vous, nous adaptons les appareils auditifs pour un essai d’un mois, gratuit et sans engagement. Durant cette période, le patient revient en moyenne une fois par semaine afin d’affiner les réglages de son équipement, selon les résultats, son ressenti et ses besoins.

À la fin des essais, si le patient est satisfait, il conserve son équipement auditif. A contrario, nous partons sur un nouvel essai gratuit et sans engagement avec un autre appareillage auditif, car cette insatisfaction ne signifie pas qu’aucun autre équipement ne lui conviendra. Il peut également arriver que le patient ne soit pas prêt psychologiquement. Dans ce cas, il reste libre de repartir sans obligation d’achat.

LIRE LA SUITE
Le contrôle et le suivi

Si le patient garde ses audiopropthèses, s’en suivra la phase de contrôle d’efficacité prothétique. Cette phase commence un mois après l’achat des aides auditives, puis 3 mois après, puis tous les 4/5 mois durant la durée de vie de l’appareillage. Lors de ces rendez-vous de contrôle, nous vérifions si l’audition a évolué ou non, si les appareils auditifs sont toujours fonctionnels ou encore si le patient a un besoin particulier. Dans ce dernier cas, nous effectuons des modifications de réglage.


L'appareillage et le suivi sont primordiaux chez Mâcon Audition